Klewel | La fabuleuse histoire de KeyLemon – une success story made in Valais
At Klewel we love to help you save the knowledge and gain more visibility by webcasting your events online.
Klewel, Triskel, webcasting, platform webcast, filming, record, capture, publish, webinar, online audio, video, presentation, slides, PPT, PowerPoint, synchronize, prezzi, PDF, projection, projector, VGA, DVI event, congress, conference, seminar, symposium, lecture, session, talk, meeting, congress center, room, hotel, ballroom knowledge management, sharing, visibility, communication search, browse, engine, API, share, embed, integrate, website corporate communication, marketing, strategy, sales international, world, association, enterprise, PCO professional conference organizer, DMC destination management company ICCA MPI MSI meeting support institute education, training, blended learning, MOOCs, live streaming, SDI, YouTube, vimeo, broadcast, processing, TED OCR optical character recognition, ASR automatic speech recognition, Recommendation Access, content, multimedia, rich media, interactive, innovation, technology, service, product Swiss, Geneva
10584
single,single-post,postid-10584,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,wpb-js-composer js-comp-ver-3.6.12,vc_responsive
 

Blog

banner-fvs2018-post-keylemon

La fabuleuse histoire de KeyLemon – une success story made in Valais

  |   Highlight   |   No comment

C’est à la Foire du Valais que Gilles Florey, Yann Rodriguez et François Moulin se sont succédés sur scène en tant qu’orateurs invités lors du traditionnel Rendez-vous économique ici à Martigny. Gilles Florey et Yann Rodriguez sont les co-fondateurs de la société KeyLemon SA, spin-off de l’institut de recherche Idiap, récemment rachetée par le groupe ams coté en Suisse et relayé dans la presse.

La présentation est découpée en 3 parties:

1) La création d’une startup en Valais, par Gilles Florey:

Les 3 partenaires clés au départ: Le programme Business Experience de la HES-SO Valais Wallis auquel a participé Gilles Florey — programme initié par Antoine Perruchoud –,  L’institut de recherche Idiap et son groupe biométrie d’où viennent Yann Rodriguez et François Moulin, et la fondation TheArk pour la promotion des entreprises innovantes en Valais.

keylemon

2) Le produit et la vision technologique, par François Moulin

Qu’est-ce que la reconnaissance faciale? Que veut dire l’authentification? Le compromis entre la facilité d’utilisation et la sécurité. Les limitations avec les caméras basiques: la lumière et l’usurpation. Les caméras 3D.

keylemon-francois-moulin

Démo en temps réel d’une caméra 3D avec usage de l’infrarouge:

keylemon-demo

Les différents événements qui ont jalonné le développement de la technologie 3D de Keylemon, par Yann Rodriguez:

keylemon-yann

3) La conclusion, le “happy ending”, l’adhésion à un grand groupe: le pourquoi et le comment, par Gilles Florey

keylemon-last-part

Un débat s’en est suivi animé par Sandra Jean, rédactrice en cheffe du Nouvelliste, avec la participation de deux autres entrepreneurs valaisans, Hubert Lorenz de Mimotec et Jean-Paul In-Albon de Eversys (retrouvez la présentation de sa société lors du symposium industriel 2017).

Frédéric Bagnoud a pris la parole pour présenter brièvement la fondation TheArk, outil favorisant l’innovation dans le canton du Valais (29:27s).

L’application SpeakUp a été utilisée pour avoir les réactions du public. Voici les remarques et questions par ordre de nombres de votes via l’application SpeakUp:

  • Pourquoi ne travaillez vous pas avec Apple alors que vous avez breveté votre technologie et que vous étiez les premiers ?
  • Pourquoi le visage complet ? Les empreintes ou la rétine ne suffisent-elles pas ?
  • Qui ont été les premiers investisseurs financiers ?
  • Quel est l’avantage de la reconnaissance faciale par rapport à l’empreinte digitale qu’on reproduit plus difficilement ?
  • Après la reconnaissance faciale, envisagez-vous de développer d’autres technologies ?
  • quelle à été la phase la plus dure dans votre développement ?
  • s’est passé la recherche de fonds durant toute la phase de développement de votre technologie et qui sont les investisseurs?
  • Est ce que l’information à l’école est suffisante pour expliquer les opportunités de création d’entreprises aux jeunes?
  • gérez-vous les aspects de protection des données ?
  • Pour combien avez-vous vendu votre start-up ?
  • Vendre Keylemon, n’est-il pas un risque de perdre le contrôle de son bébé ?
  • Est-ce que Mimotec et Eversys ont eu le même coaching de la HES-SO et The Ark ?
  • Est-ce que Apple utilise des algorithmes de reconnaissances faciales provenant de Martigny (IDIAP) ?
  • En tant qu’investisseur privé,  « tomber » sur une start-up style keylemon ?  soutenir dès le départ ces jeunes souches locales ?
  • Pour vendre et ne pas faire une levée de capitaux (valaisans) pour conserver l’entreprise hors d’un groupe ?
  • Pourquoi keylemon et non pas Key-abricot?
  • Ne faut-il pas relever une fois encore le rôle déterminant de la formation professionnelle pour le maintien et développement des
  • entreprises en Valais.
  • Nul n’est prophète dans son pays. Les suisses investissent à l’étranger et les étrangers investissent en Suisse.  pourrait-on faire pour
  • que chacun remarque les trésors un bout de nos pieds et pas uniquement ceux qui sont à l’horizon ?
  • Pourquoi avoir choisi AMS et pas un groupe tel que Samsung dont l’ampleur est mondiale ?
  • Quel pourcentage du capital action a été vendu à AMS ? Quelle est la stratégie mise en place pour la distribution du produit ?
  • peut-on être certain que l’entreprise reste en Valais ?
  • On connait la faille des mots de passe – Qu’en est-il des futurs risques potentiels d’une reconnaissance faciale complète à
  • disposition du monde connecté ?
  • Pourquoi avoir choisi « keylemon » ?
  • La reconnaisse faciale semble limitée par les possibilités de fraudes numériques. Ne serait-il pas plus sûr d’allier reconnaissance + mot de passe en cas de contrainte notamment?
  • est ce que le développement de l’aérodrome de sion pourrait être un atout pour nos 3 entrepreneurs ?
  • La reconnaissance fonctionne elle sur un sujet endormi??

La captation vidéo a été réalisée avec la collaboration de la TV valaisanne Canal9.

L’interview de Gilles Florey par Canal9:

tiw-gilles

L’article du Nouvelliste.

Les autres journées de la Foire du Valais ont également mises en valeur par Klewel comme l’année passée:

Si vous aussi souhaitez mettre en valeur votre prochain événement, n’hésitez pas à nous contacter au +41 (0)27 722 43 42 ou contact(at)klewel.com. Klewel propose ses services d’enregistrement et surtout de diffusion des événements de type conférences, workshops, congrès:

Rapidement et facilement en ligne: Retrouvez le contenu des formation après l’événement quand il est encore à l’esprit de tous.
Consultable: En un clic, retrouvez la citation importante et partagez avec vos pairs les diapositives d’intérêt.
Interactif: Naviguez dans les différents/différentes sessions de la conférence de manière interactive et gagnez du temps!
Base de connaissances:
Créez votre bibliothèque numérique en commençant par votre prochaine conférence.

Klewel-logo-noir-HD

 

 

No Comments

Post A Comment